Céline nous raconte sa saison 2021/2022

Une saison bien remplie pour Céline qui aura été la meilleure athlète féminine « adulte » de la saison. En quelques mots, elle nous l’a décrit.

Ma saison sportive

 

Cette année sportive 2021 – 2022 fut très particulière pour moi comme pour beaucoup d’athlètes car la frustration de deux ans sans compétition nous a donnée envie de tout faire…  Après 5 ans de club on devient très vite des boulimiques de course, pour le plaisir avant tout, pour la dynamique du groupe et par esprit de compétition. La compétition ne s’entend pas seulement contre les autres mais bien plus souvent contre soi-même dans ce sport qui donne toujours envie de se surpasser et quand on tombe dedans on est foutu !

 

Pour reprendre une citation bien connu « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Je suis le genre de personne qui adore être seule pour aller plus vite, mais qui aime encore plus son petit noyau créé grâce au club qui se challenge sur des courses que nous n’avions raisonnablement pas prévu de faire ou encore des trails de dingue !

 

Si cette saison se résumait à des courses ce serait un semi-marathon (Cannes), un cross (La Seyne), une course poursuite contre le champion du monde de Marathon sur les Champs-Elysées, le grand Kipchoge (non pas par la taille ! ), un ekiden (Toulon), un marathon route (Paris), deux marathons trail (Ajaccio et Chamonix Mont-Blanc), un 10km (Nice) etc. C’est déjà pas mal non ? Mais ce fut bien plus que ça !

 

L’entraînement paie et cette année n’a cessé de me le rappeler. Je débute par une préparation semi-marathon qui se conclut fin octobre par un record personnel battu de plus d’une minute pour un chrono d’1h35’09 ». J’enchaîne sur le trail de Noël à Ollioules (26km) avec un podium en binôme pour une troisième place féminine. J’attaque une préparation 10km, qui malheureusement se termine sur une prom’ classique annulé cause COVID et une grosse frustration, on se rattrape avec le 10km du circuit du Var qui n’en fait que 9,4km.

 

Ensuite vient mon principal objectif de l’année : le marathon de Paris le 3 avril ! Une préparation tout en volume avec l’ekiden de Toulon au milieu (distance marathon en relai à six) et une qualification de notre équipe féminine pour les championnats de France ! Mais toujours l’objectif marathon en tête, passer sous les 3h30 qui était le temps de mon premier marathon en 2019. Objectif atteint et explosé en 3h18’01 » avec super binôme et un lièvre 5***** sur les 15 derniers km.

Puis vient le deuxième gros objectif de l’année : le marathon du Mont-Blanc le 26 juin 😍 ici pas de chrono en vue, juste terminer une course exceptionnelle dont l’inscription se fait par tirage au sort ! Pour ça, la préparation commence début mai par un trail de 44km et 2000D+ en Corse histoire d’évaluer la difficulté et d’admirer les paysages. Dans le bateau pour la Corse, inscription pour un 10km à Nice deux semaines après… La frustration de ne pas avoir fait de chrono officiel sur 10 est toujours là, et la forme aussi. C’est donc un troisième record personnel qui tombe le 22 mai à Nice avec un temps de 41min48″. Et il ne reste plus qu’un mois pour le Mont-Blanc, il va falloir s’accrocher ! Le Mont-Blanc course mythique que je me sentais incapable de faire il y a peine trois ans et dont je sais que je vais franchir la ligne d’arrivée cette année ! Une course de 44km très difficile avec plus de 2500 m de D+, mais une course sublime dont les paysages vous font oublier le reste. Je termine des étoiles plein les yeux avec un super chrono de 6h46 et une arrivée sur Chamonix de folie. Une bière et un hot dog en attendant l’arrivée de mes essentielles que j’ai entraîné dans ce trail.

Ce fut donc une saison très forte en émotion, qui donne envie d’attaquer très vite la suivante avec les championnats de France d’ekiden ainsi que deux marathons en vue Valence en décembre et Londres en avril !

 

Alors on se voit à la rentrée 😉

 

Céline LOUIS (coureuse amatrice et passionnée)

 

THÉO AU CHAMPIONNAT DE FRANCE, un record personnel pour forger l’avenir

Théo et Yves, l’aboutissement d’une année de labeur.

Dans la série la plus rapide, Théo prend la cinquième place en 1’56″66. ll bat son record personnel, mais échoue pour la qualification en finale. Les autres séries s’étant courues au dessus de 1’57, il pouvait y prétendre. Mais rien n’est écrit à l’avance sûr car le 800M est l’épreuve la plus délicate tactiquement.

Il peut être fier de ce résultat, il a donné le meilleur de lui-même. Une expérience certainement inoubliable pour lui, mais aussi fructueuse et riche d’enseignement, encourageante pour l’avenir.

Théo est un pur produit de notre école d’athlétisme, il a signé sa première licence dans la catégorie poussin et n’a cessé de progresser en compilant les titres en cross, poids, longueur et  200m haies. Il faut associer à ce résultat Yves, son entraineur et toute l’équipe technique du club.