LAURE et CÉLINE, Varoises et bavaroises, font trés fort à Munich!!!

marathon-de-munich

 

Laure et Céline nous font partager leur expédition bavaroise. Elle restent (trop) discrètes sur leur superbe performances, 3h 52, pour l’une, 3h 58 pour l’autre.

Retour d’expérience du marathon de Munich le 08/10/2017.

Un petit article pour vous faire découvrir et partager notre petite histoire du marathon de Munich !!!!! Comment nous est venue l’envie soudaine de faire un 2° marathon ??? Merci Céline lol.

Tout a commencé le vendredi 31 mars autour d’un apéro, où je propose à Céline de partir à Munich avec les « Va Nus Pieds ». Elle est ok mais à une seule condition : qu’on fasse le marathon. Et le 31 mars 2017 nous voila donc inscrites.A partir de là nous n’avons plus que ça en tête avec pour rêve de battre nos anciens chronos : 4h00’28 pour moi et 4h18’58 pour Céline.Yannick est partant pour nous faire notre plan d’entrainement que nous avons suivi consciencieusement.

As marathon twin sisters!!!!

As marathon twin sisters!!!!

Arrive le 1er août, début de la préparation, il fait chaud, même très chaud, mais avec Céline on s’accroche. On se rejoint à la Londe pour faire nos séances car le stade est fermé. Nos copines Céline Louis, Christelle (pas du club), Nathalie et Elizabeth nous accompagnent. Les séances s’enchainent tranquillement, les temps sont respectés, on ne souffre pas, tout va bien pour le moment !!!Au bout d’ 1 mois de préparation Céline a une blessure, repos d’une semaine, les doutes et le stress se font ressentir, on la soutient, elle s’accroche, et reprend son entrainement ouffff !!!C’est reparti, les sorties longues sont agréables, on est souvent accompagnée des copines.Le 29 août c’est la reprise des entrainements au club et tout le club nous encourage, nous aide et, grâce à eux, nous avons pu apprécier nos séances et les tenir.C’est à mon tour d’avoir des bobos, genou droit et pied droit. Mais très vite le mental prend le dessus.

Une arrivée dans un stade, GRANDIOSE!

Une arrivée dans un stade, GRANDIOSE!

Arrivée à Munich, le vendredi 07 octobre, le choc il fait froid, nous n’avons peut-être pas prévu de tenue assez chaude pour la course. On se pose des questions et  profitons du salon pour s’équiper. Le salon est un peu décevant petit et peu d’ambiance, bref.

Puis visite de Munich, on marche beaucoup, même un peu trop, mais on s’en fou, c’est beau, on apprécie. Munich est une belle ville, propre et calme et surtout nous repérons de bonnes pâtisseries pour après la course.

Dimanche 08 octobre c’est le grand jour, il fait gris, y a un peu de vent et surtout il fait froid (7 degré). Au petit déjeuner, tout le monde est concentré voire un peu stressé.Départ de la course à 10h, environ 6000 participants. 10h10 c’est le départ pour nous, go ! on part avec nos temps en tête et puis c’est tout !!! On enchaîne les km, tout se passe bien, on suit les conseils de Yannick, « boire régulièrement et manger tous les 5 km ». Le mental et le souffle sont là. On traverse le jardin Anglais, le centre ville de Munich, tout est beau, très bien organisé, et beaucoup de spectateurs sont là pour nous encourager, que du bonheur… Et finalement on se rend compte que la fraicheur est un avantage pour courir.Au 32km je commence a avoir les jambes lourdes mais on est encouragée par des spectateurs et ça fait du bien puis au 40 km, 2 membres des VNP nous attendent pour nous redonner un dernier coup de courage.

Inséparables, dans la préparation, comme à l'arrivée.

Inséparables, dans la préparation, comme à l’arrivée.

On tient nos temps, on est à l’aise, on sent l’arrivée et on accélère pour les 2 derniers kilos.

Il reste 300 mètres avant d’entrer dans le stade de Munich (olympiapark) où il faut préciser que l’OM a gagné la ligue en 1993, dernier 3/4 de piste, les souvenirs des longues séances de fractionnées sur piste sont présentes dans nos têtes, Yannick jusqu’au bout tu as été avec nous ainsi que l’OSH.

J’attends Céline qui arrive quelques minutes après moi. On se regarde fière de nous et on se dit : voilà ca c’est fait ;-) . A quand le prochain ??

Une arrivée dans un stade, GRANDIOSE!

Une arrivée dans un stade, GRANDIOSE!

La médaille à l'arrivée, et peut être une petite biere après?

La médaille à l’arrivée,

Merci à vous tous de nous avoir suivi, encouragé, et soutenu, l’OSH a été présent tout le long de la préparation et du marathon, Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>