Category Archives: Non classé

Un hiver 2018 sur tous les fronts!

 

Laurallee, un véritable métronome dns l'allure et la performance.

Lauralee, un formidable parcours hivernal, Vice championne du Var, 8 ème Régionale, 105 ème aux championnats de France. Meilleure athlète du club

2018, centenaire d’une terrible guerre, mais toutes les guerres sont terribles.Le front qui nous sert de titre est tout ce qu’il y a de plus pacifique. Le sport, quand il reste dans les limites qu’il ne devrait jamais dépasser (dopage, holliganisme, ) étant la version saine de la guerre.

Dédé, notre plus que vétéran, récompensé le jour de notre semi marathon, pour l'ensemble de son oeuvre.

Dédé, notre plus que vétéran, récompensé le jour de notre semi marathon, pour l’ensemble de son oeuvre.

Les fronts qui nous concernent, sont le cross, le trail, la route, la marche nordique,la piste (sprint, lancers, demi fond, marche, saut) , avec comme combattants pacifiques les jeunes, les adultes.

 

Nos traileurs, présent partout, au régionaux  de Septème, à l'eco trail de Paris, à Istria en Croatie, pour marquer des points dans les trails labèlisées

Nos traileurs, présents partout, aux régionaux de Septème, à l’eco trail de Paris, à Istria en Croatie, pour marquer des points dans les trails labéllisés

Et puis il y a les stratèges, les dirigeants, organisateurs et animateurs, avec leurs soldat bénévoles eux aussi, et l’OSH s’affirme aussi. Avec notre semi et les championnats du var de marche nordique, organisés dans la tempête.

Championne du var, le titre conquis par Isabelle en 2017, reste au club. A domicile.

Emilie, Championne du var, le titre conquis par Isabelle en 2017, reste au club. A domicile.

Championnats du Var de marche sur piste , Isabelle remporte le titre sur 10 000m, Maxime étraine son diplôme de juge départemental

Championnats du Var de marche sur piste , Isabelle remporte le titre sur
10 000m, Maxime étraine son diplôme de juge départemental

Enfin le printemps s’annonce, avec nos jeunes poussent qui annoncent les meilleurs jours. Et des des jours encore meilleurs, ils sont l’avenir et ils scorent dans les premiers meeting, à l’image de Théo et Rose.

Théo, actuellement le meilleur benjamin du Var

Théo, actuellement le meilleur benjamin du Var

LE CLUB EST PASSÉ PONCTUELLEMENT DANS LE TOP 10 DÉPARTEMENTAL ET DANS LES 500 MEILLEURS CLUB AU NIVEAU NATIONAL, PLUS DE 300 PLACES GAGNÉES EN 2 ANS ET DEMI.

 

ROSE, LAURALEE, LES BENJIES, L’argent fait le bonheur!!!

Laurallee, une course régulière, à nouveau sur le podium.

Laurallee, une course régulière, à nouveau sur le podium.

Confirmant le titre d’un des articles précédent, la femme est bien l’avenir du club. Mais pas que!!! En effet si Laurallee et Rose confirment leurs bonnes prestations de la Seyne, les benjamins ont également accédé à la caisse, sur la deuxième marche eux aussi.

Rose, une belle satsfaction pour notre section jeune et je club!

Rose, une belle satisfaction pour notre section jeune et le club!

Rose, une course bien préparée par les entrainements de Noël en compagnie d'Emma.

Rose, une course bien préparée par les entrainements de Noël en compagnie d’Emma.

Rose, fructifiant le travail effectué lors des vacances de Noël nous servait une course superbe et la dracènoise Louna doit toujours se demander qui s’est trouvé aussi longtemps sur ses talons. Elle n’était pas habituée à une telle résistance. Ne cédant que dans les deux derniers hectomètres , pour Rose, ce premier podium en cross, était un vrai bonheur.

Laurallee, un véritable métronome dns l'allure et la performance.

Laurallee, un véritable métronome dans l’allure et la performance.

Laurallee, quand à elle, l’argent fait aussi son bonheur. Elle reproduit une performance identique à Lison l’année dernière, même place, même niveau. Parallèle entre deux athlètes sorties de l’eau : Laurallee pratique simultanément la natation synchronisée.

Les benjamins se sont arrachés pour un podium espéré et....Concrétisé.

Les benjamins se sont arrachés pour un podium espéré et….Concrétisé.

Honneur sauvé pour les garçons, nos benjamins, grâce à un beau tir groupé de Mani, Théo, et Alexandre, et au courage de Jean Baptiste, qui terminant blessé, prouve que l’athlétisme est un sport d’équipe).Une belle deuxième place pour le groupe malgré m’absence de Ilan, grippé.

Derrière Rose, Laetitia, Mathide, Léa, Eléa présentes par équipe.

Derrière Rose, Laetitia, Mathide, Léa, Eléa présentes par équipe.

Les poussines (emma 15 ème) Les poussins (Mathis, et Paco 10 et 11 ème) ont assuré.

Les poussines (emma 15 ème) Les poussins (Mathis, et Paco 10 et 11 ème) ont assuré.

BONNE ANNÉE, BONNE SAISON À TOUS!!!!

Au nom du comité directeur, du bureau, de l’équipe d’entraineurs, et en mon nom propre, je vous présente nos meilleurs vœux pour la nouvelle année qui se présente.

Cathy prète à prendre la foulée de Lison pour 2018!

Cathy prête à prendre la foulée de Lison pour 2018!

Je souhaite bien sûr les meilleurs résultats à chacun, et surtout que les blessures vous épargnent, et plus généralement que vous soyez en bonne santé. Que vous continuiez à trouver du plaisir au sein de notre association dans cette activité de loisir qu’est l’athlétisme. Et que ce sport, principalement pour les jeunes, (mais pas que), contribue à votre  épanouissement personnel.

Je vais réaliser  une brève rétrospective de l’année écoulée et tenter d’en dresser parallèlement un bilan.

Juliette réconforte Lætitia après sa deuxième place au départementaux de cross

Juliette réconforte Lætitia après sa deuxième place au départementaux de cross

Nous attaquions sur les chapeaux de roue l’année 2017 avec une grosse participation aux championnats du Var de Cross country à La Seyne, pas moins de cinq podiums pour le club, Laetitia, Lison, Cathy, et Céline, les cadets par équipe. Les années commencent par les cross et se terminent de la même manière, le point d’orgue a été la qualification de Lison pour les championnats de France, qui m’a permis d’avoir le privilège de l’accompagner à Saint Galmier et de la coacher lors de cet évènement. L’automne 2017, nous permettait de présenter deux fortes délégations: 40 élèments à La Seyne, et 48 à Hyères. Avec une victoire pour Laurellee en cadette à Fabrégas. A noter aussi la présence importante du club sur l’organisation des Running Days.

Lison une grande saison débutée par le cross

Lison une grande saison débutée par le cross

Saint Galmier, un sacré souvenir!

Saint Galmier, un sacré souvenir!

Du cross country au trail il n’y a qu’un pas que je franchirais très aisément (du moins par les mots). Vous savez que ces deux disciplines ont la même origine sémantique (Cross country signifiant à travers la campagne, et Trail: voulant dire chemin). Vous n’ignorez pas que je pense que des effets de mode éloigne les deux spécialités (spécificité française qu’une future présence éventuelle du cross aux J.O pourrait modifier). En effet dans d’autres pays européens ou africain le cross garde ses fervents amateurs, et les télés étrangères verraient d’un bon œil l’inscription au programme des jeux (comme c’est déjà le cas au J.O de la jeunesse). Ça c »est fait,  pour créer le débat, sans idée de polémique.  Traileurs je vous adore.

Notre meilleur athlète masculin 2017 lors de son championnat en Alsace

Notre meilleur athlète masculin 2017 lors de son championnat en Alsace

J’adore quand Jean Michel (et David) vous entrainent dans les collines Hyèroises. J’adore quand Christian, Olivier (Tiens! des crossmen), sont sur les podiums, Céline aussi (Tiens une cross Woman), J’adore quand Romain obtient de très bon résultats (mais je regrette qu’un athlète de cette qualité ne marque pas de points pour le club). J’adore quand le club présente de nombreux participants (tes), sur les nombreuses épreuves: Les 2 Céline, Nathalie, Elizabeth, Magali, Thomas, Dominique, etc…Je ne peux citer tout le monde. J’adore quand Christian termine 5ème des championnats de France, se classant IR4, 18 points FFA. L’objectif de 2018 de la section trail sera de participer à des courses labellisées (comme Jean Michel, Yannick, Christian, Manu) afin d’aider le club à grimper au classement départemental et national. Aussi nous espérons que vous serez nombreux à prendre le départ des championnats régionaux (gratuitement) à Septème les Vallons, (nous en reparlerons).

Notre champion de France a débuté en poussin, les jeunes sont l'avenir du club!!

Notre champion de France a débuté en poussin, les jeunes sont l’avenir du club!!

La liaison est assurée avec la saison sur route, le point d’orgue : Claude qui conserve son titre de Champion de France de semi marathon, (Hélas blessé il n’a pu récidiver sur 10 km). Et quantité de podiums et de bonnes performances qui permettent aux athlètes de marquer des points pour le club dans les courses labellisées. A noter le progrès de Laure et Céline sur marathon.

Lison, princesse de MONACO! Championne régionale PACA

Lison, princesse de MONACO! Championne régionale PACA

Ça fait longtemps ( jamais?) que le club n’avait présenté autant de finalistes (classés dans les huit premiers) aux championnats de France, à Claude, Christian, se rajoute Lison, et la liaison est assurée avec la saison sur piste, rythmée par les performances de notre meilleure athlète de l’année, à qui nous avons permis de rejoindre le pôle espoir de demi fond de Fontainebleau. 3 titres majeurs pour Lison, Championne du Var cadette du 1500M, Championne de zone toute catégories sur la même distance, Championne de la grande région Paca et qualifiée pour les championnats de France à Dreux dont elle termine 5 ème. Mais la piste ne se résume pas à Lison. Et Isabelle a obtenu de très belles performance sur la marche athlétique avec deux titres de championne du Var et un excellent classement F.F.A, nous verrons qu’elle ne s’est pas arrêté à cette spécialité. N’oublions pas que Laurent, Sylvie, Nicole, Emma et Théo avec leurs titres de champions départementaux de distance améliorent le palmarès du l’O.S.H. Les deux derniers cités nous amène à parler des résultats de la section jeune qui marque 263 points pour le club et devient le véritable moteur du club. (Mais c’est toujours à travers la jeunesse que l’on construit le futur). Ne pas omettre donc le titre de champion du var de Hauteur d’ Ilyas, celui de Juliette sur  5000M, les excellentes performances de Nathilde, Rose, Alysée, Lucie, Mattéo, Maxime, Yunés. Et nos évéil athlé et poussins avec leur très bons résultats individuels et collectif à l’olympiade de Sollies, et leurs participations multiples au cross qui engrangent.

Ilyas, champion du Var du saut en hauteur

Ilyas, champion du Var du saut en hauteur

Les poussins, brillants à l'Olympiade de Sollies!

Les poussins, brillants à l’Olympiade de Sollies!

 

C’est à Isabelle que revient le privilège de la liaison suivante, avec  le premier titre de championne du Var de marche nordique et donc un triplé vainqueur. La section marche nordique animée désormais par trois entraineurs Christian, Yannick, Emilie, (voire Nathalie en appui).  Il y règne une formidable ambiance et un esprit de groupe exemplaire. Nous en arrivons donc aux organisations du club dans laquelle cette section particulièrement dynamique elle participe grandement .

Un nouveau titre de championne du Var pour Isabelle sur l'heure de marche.

Un nouveau titre de championne du Var pour Isabelle sur l’heure de marche.

Notre 10 kilomètres et semi marathon où, pour la deuxième année consécutive nous avons fait le plein dans ce qui reste la plus grande organisation en terme de course pédestre dans le département, et la plus grosse organisation derrière les running days sur Hyères. Nous avons sous traité l’organisation de la partie pédestre du Half du triathlon club de Hyères. Enfin nous avons organisé pour la troisième année consécutive les championnats du var de distance concomitamment à notre premier meeting ou le section jeune s’est distinguée.

La section marche nordique toujours présente pour l'OSH!

La section marche nordique toujours présente pour l’OSH!

Et comme il n’y a pas que le sport dans la vie, le loto, le barbecue, le repas du club, mais aussi les goûter de Noël et de de fin de saison des jeunes ont contribuer au lien social, à la convivialité et à l’ambiance.

Théo recompensé par un lot estampillé ets magraner

Théo récompensé par un lot estampillé ets Magraner

Avant d’aborder les objectifs et souhaits pour 2018, je dresserais le bilan chiffré de l’O.S.H Athlètisme. En comparatif depuis 2015 :

Classement NATIONAL: Nous sommes passés en deux ans de la 848 ème place en 2015, avec 407 points, à la 578 ème place avec 821 points en 2017, en passant par la 709 ème place avec 588 points en 2016. Soit avec un gain de 414 points une progression  de 270 places.

Nombres de licencié: 

Nous sommes passés de 125 licenciés en juin 2015 à 196 en décembre 2017. La section jeune progressant de 25 à 80 licenciés.

Nombres d’entraineurs:

De trois entraineurs pour  encadrer les différentes sections en 2015, nous sommes passés à 10 entraineurs en 2017, dont 8 sont diplômés.

mn

NOS OBJECTIFS ET NOS SOUHAITS POUR 2018:

- Organisation des championnats du Var de marche nordique

- Réussir un bon semi marathon et 10 kilomètres de la ville d’Hyères

- Organiser un meeting, et pour cela obtenir l’homologation du stade.

- ATTEINDRE LES 1000 points au classement F.F.A

- Obtenir la labellisation du club, notre club est déjà certifié. Et donc former trois dirigeants.

- Former d’autre officiels.

- Participation nombreuse au championnats régionaux de trail à Septème les Vallons.

- Organiser un stage pour la section jeune.

ET BIEN SUR DES RÉSULTATS, DES TITRES, et de LA BONNE HUMEUR. BONNE ANNÉE 2018.

.

 

LA FEMME est L’AVENIR DU CLUB!

Lison  et Cathy, une génération les sépare, l'excellence les réunie.

Lison et Cathy, une génération les sépare, l’excellence les réunie.

En ces temps où il est beaucoup question de violence envers la gent féminine, je tiens à rétablir une vérité, il existe aussi des hommes battus. Ainsi, le mardi et le jeudi Céline et Cathy me battent régulièrement au cours des séances de fractionné. Mais pas que!!! C’est l’ensemble du club qui est concerné par cette prise de pouvoir! En effet que ce soit en quantité et en qualité, ces dames nous dament le pion. En effet ce n’est plus à démonter quant à  la section jeune puisque les 2/3 des licenciés sont XX, mais une forte féminisation est en train de s’opérer également chez les plus âgés, il faudrait presque dire les plus âgées. Si chez les séniors le rapport est l’inverse des jeunes, 2 XY/3XX, chez les masters, il y a 43 licenciées sur 89. En tout cas le total est favorable avec 102 athlètes féminines pour 197 adhérents.

Isabelle, des podium et des titres. Un haut niveau de performance

Isabelle, des podiums et des titres. Un haut niveau de performance

En terme de qualité, nos meilleurs sportifs de l’année 2017 sont des sportives puisque seul Christian arrive à s’intercaler entre Lison, Isabelle, et Cathy au classement par point. Question titre, certes Claude est champion de France, Mais Lison cumule, elle est championne PACA en cadette, Championne de zone toute catégorie, championne du var, Isabelle présente au compteur 3 titres de championne du Var, et Nicole et Sylvie complètent le palmarès. Laurent et Ilyas étant les seul titrés départementaux. Et en plus ça pousse, sur les victoires en Cross Claude et Salème sont les seuls lauréats 2016/2017, mais Laurallee a déjà gagné à La Seyne sur 2017/18. Et les plus jeunes : Laetitia, Nathilde, Lucie, Rose, Laetitia, Alysée, menacent les Mattéo, Maxime, Yunés et Théo..Au niveau de l’encadrement il y a encore du chemin à parcourir puisque Céline est la seule femme du bureau, qu’elle ne sont que 4/15 au comité directeur, 2 officiels sur 6, et 3 entraineurs sur 10.

Laetitia, place aux jeunes

Laetitia, place aux jeunes

Il est à noter en conclusion que cette féminisation est un phénomène général qui se ressent dans les pelotons des courses sur route et du trail. Et c’est une bonne nouvelle.

Lucie  et Nathilde, l'avenir est en route.

Lucie et Nathilde, l’avenir est en route.

LAURE et CÉLINE, Varoises et bavaroises, font trés fort à Munich!!!

marathon-de-munich

 

Laure et Céline nous font partager leur expédition bavaroise. Elle restent (trop) discrètes sur leur superbe performances, 3h 52, pour l’une, 3h 58 pour l’autre.

Retour d’expérience du marathon de Munich le 08/10/2017.

Un petit article pour vous faire découvrir et partager notre petite histoire du marathon de Munich !!!!! Comment nous est venue l’envie soudaine de faire un 2° marathon ??? Merci Céline lol.

Tout a commencé le vendredi 31 mars autour d’un apéro, où je propose à Céline de partir à Munich avec les « Va Nus Pieds ». Elle est ok mais à une seule condition : qu’on fasse le marathon. Et le 31 mars 2017 nous voila donc inscrites.A partir de là nous n’avons plus que ça en tête avec pour rêve de battre nos anciens chronos : 4h00’28 pour moi et 4h18’58 pour Céline.Yannick est partant pour nous faire notre plan d’entrainement que nous avons suivi consciencieusement.

As marathon twin sisters!!!!

As marathon twin sisters!!!!

Arrive le 1er août, début de la préparation, il fait chaud, même très chaud, mais avec Céline on s’accroche. On se rejoint à la Londe pour faire nos séances car le stade est fermé. Nos copines Céline Louis, Christelle (pas du club), Nathalie et Elizabeth nous accompagnent. Les séances s’enchainent tranquillement, les temps sont respectés, on ne souffre pas, tout va bien pour le moment !!!Au bout d’ 1 mois de préparation Céline a une blessure, repos d’une semaine, les doutes et le stress se font ressentir, on la soutient, elle s’accroche, et reprend son entrainement ouffff !!!C’est reparti, les sorties longues sont agréables, on est souvent accompagnée des copines.Le 29 août c’est la reprise des entrainements au club et tout le club nous encourage, nous aide et, grâce à eux, nous avons pu apprécier nos séances et les tenir.C’est à mon tour d’avoir des bobos, genou droit et pied droit. Mais très vite le mental prend le dessus.

Une arrivée dans un stade, GRANDIOSE!

Une arrivée dans un stade, GRANDIOSE!

Arrivée à Munich, le vendredi 07 octobre, le choc il fait froid, nous n’avons peut-être pas prévu de tenue assez chaude pour la course. On se pose des questions et  profitons du salon pour s’équiper. Le salon est un peu décevant petit et peu d’ambiance, bref.

Puis visite de Munich, on marche beaucoup, même un peu trop, mais on s’en fou, c’est beau, on apprécie. Munich est une belle ville, propre et calme et surtout nous repérons de bonnes pâtisseries pour après la course.

Dimanche 08 octobre c’est le grand jour, il fait gris, y a un peu de vent et surtout il fait froid (7 degré). Au petit déjeuner, tout le monde est concentré voire un peu stressé.Départ de la course à 10h, environ 6000 participants. 10h10 c’est le départ pour nous, go ! on part avec nos temps en tête et puis c’est tout !!! On enchaîne les km, tout se passe bien, on suit les conseils de Yannick, « boire régulièrement et manger tous les 5 km ». Le mental et le souffle sont là. On traverse le jardin Anglais, le centre ville de Munich, tout est beau, très bien organisé, et beaucoup de spectateurs sont là pour nous encourager, que du bonheur… Et finalement on se rend compte que la fraicheur est un avantage pour courir.Au 32km je commence a avoir les jambes lourdes mais on est encouragée par des spectateurs et ça fait du bien puis au 40 km, 2 membres des VNP nous attendent pour nous redonner un dernier coup de courage.

Inséparables, dans la préparation, comme à l'arrivée.

Inséparables, dans la préparation, comme à l’arrivée.

On tient nos temps, on est à l’aise, on sent l’arrivée et on accélère pour les 2 derniers kilos.

Il reste 300 mètres avant d’entrer dans le stade de Munich (olympiapark) où il faut préciser que l’OM a gagné la ligue en 1993, dernier 3/4 de piste, les souvenirs des longues séances de fractionnées sur piste sont présentes dans nos têtes, Yannick jusqu’au bout tu as été avec nous ainsi que l’OSH.

J’attends Céline qui arrive quelques minutes après moi. On se regarde fière de nous et on se dit : voilà ca c’est fait ;-) . A quand le prochain ??

Une arrivée dans un stade, GRANDIOSE!

Une arrivée dans un stade, GRANDIOSE!

La médaille à l'arrivée, et peut être une petite biere après?

La médaille à l’arrivée,

Merci à vous tous de nous avoir suivi, encouragé, et soutenu, l’OSH a été présent tout le long de la préparation et du marathon, Merci.

Meeting D’automne à Hyères, une première réussie

Les poussins à l'échauffement

Les poussins à l’échauffement

Est ce pour honorer mes soixante bougies, six décennies d’athlètes avaient rendez vous sur la piste pour ce premier meeting depuis la rénovation du club. En tout cas du plus jeune (TOM 7 ans) à la plus âgée (Nicole en M3), grand mère le jour même) chacun avait l’objectif de performance..Cette éperuve était couplée aux championnats du Var de distance que nous organisions pour la troisième année consécutivement.

La folie de la section jeune sous la direction de Jean Phi au poids, fait plaisir à voir.

La folie de la section jeune sous la direction de Jean Phi au poids, fait plaisir à voir.

La première épreuve des huit minutes de marche athlétique poussins permettait d’apprécier la vitalité de cette catégorie, 17 jeunes athlètes s’élançant au départ avec l’idée d’en découdre. C’est Laetitia qui arrive en tête, championne poussine, Mani chez les garçons monte en haut du podium, Tom et Lina complètent le palmarès en éveil athlétique.

Laetitia, une abonnée des podiums en poussinne.

Laetitia, une abonnée des podiums en poussinne.

Mani, premier chez les garçons

Mani, premier chez les garçons

Ensuite pendant que benjamin (es), minimes filles et garçons s’appliquaient sur les aires de lancer et de saut les épreuves de piste (100m, 1000m, championnats de distance) se succédaient sous les ordres des starter, et les verdict des chronomètres ou des pointeurs.

Un nouveau titre de championne du Var pour Isabelle sur l'heure de marche.

Un nouveau titre de championne du Var pour Isabelle sur l’heure de marche.

Les benjamins et minimes devaient accomplir un triathlon, (course, saut, lancer) pour accéder au classement et surtout marquer les fameux points FFA pour le club. Rose et Ilyas se distinguant particulièrement. D’autres comme Emma et Théo devenaient champion du var des 15′. Imités par leurs ainés, Laurent, Sylvie et Nicole, remportant le titre dans leur catégorie sur l’heure de course.

p1200449 p1200451 p1200456

Théo vainqueur indiscutabke

Théo vainqueur indiscutable

 

En tout cas la preuve est faite que ce meeting doit perdurer, et nous espérons que l’homologation partielle de nos installations lui permettront d’exister longtemps.

 

Christian PASIN, Y’en a pas deux

Notre meilleur athlète masculin 2017 lors de son championnat en Alsace

Notre meilleur athlète masculin 2017 lors de son championnat en Alsace

Jeu de mot relou certes, mais ne faudrait t-il pas qu’il en ait beaucoup plus? En tous cas ce serait bien pour le club de posséder un grand nombre d’athlètes de cette qualité. Car de retour à l’O.S.H qu’il avait quitté pour des raisons de déménagement, Christian nous gratifie d’une performance de haut niveau, en se classant cinquième du championnat de France de Trail court à Gérardmer, et marque 18 points pour le club (régionale 1), meilleur performance intrinsèque côté masculin de la saison. Lison étant interrégionale 1.

gerarmer

Ce qui prouve bien que même sur trail on peut contribuer à l’amélioration du classement F.F.A de notre club à condition de participer à des trail labellisés, Yannick B et Manu, l’ont aussi réalisé. C’est un projet de notre club qu’un maximum d’entre vous s’inscrivent aux prochains championnats régionaux en Mars 2018 à Septème les vallons.

La section est désormais clairement identifiée et dynamisé par Jean Michel et David, alternativement le mercredi et le vendredi, après l’avoir fait tout l’été malgré la chaleur. Elle parfait aussi sa condition sur la piste sous l’égide de Yannick F.

A l’heure où j’écris cet article, je prends connaissance d’une excellente performance de Christian et Jean Michel au trail du Malmont.

Un beau podium pour l'OSH et sa section trail.

Un beau podium pour l’OSH et sa section trail.

VIBREZ ATHLE, COUREZ, SAUTEZ, LANCEZ, MARCHEZ, ADHEREZ à L’O.S.H ATHLÉTISME

La reprise, c’est maintenant. Le club fonctionne et vous reçoit depuis le lundi 4 septembre. 

logo-OSH-final-bleu-jaune-degrade-1

L’athlétisme est un sport formidable!

Les poussins prêts pour le défilé sous la bannière de notre club à l'olympiade de Sollies.

Les poussins prêts pour le défilé sous la bannière de notre club à l’olympiade de Sollies. 10 athlètes présentés, trois coupes individuelles, une par équipe et deux victoires en relais.

Sport individuel, il se pratique en équipe! Alors pourquoi pas dans un club, pourquoi pas à l’Omni sport Hyèrois athlétisme. Notre club est affilié à la fédération française (F.F.A), et le seul pour la ville d’Hyères à être certifié par cette fédération.

Athlète complet et comblé, Kévin Mayer, Champion du monde

Athlète complet et comblé, Kévin Mayer, Champion du monde

Nos champions du monde tricolore sont de beaux exemples, à la tête bien faite Kévin Mayer au décathlon, Yohann Diniz à la marche, Pierre Ambroise Bosse sur 800m. Ils sont le résultat du travail effectué en club par tous les bénévoles de l’athlétisme, entraineurs, juges, dirigeants.

Lison, cinquième des championnats de France.Championne régionale du 1500m

Lison, cinquième des championnats de France.
Championne régionale du 1500m

La section « jeunes » de l’O.S.H comprenait la saison dernière 70 licenciés sur les 182 au total. Elle était encadrée par cinq entraineurs, dont trois diplômés par la fédération, l’un en formation et un entraineur assistant. De très bons résultats ont été obtenus et pour la deuxième année de sa rénovation elle peut se targuer de  4 titres de champion du var, deux titres de championne de zone, un titre de championne régionale. Les enfants et les adolescents évoluent dans un environnement au sein de ce groupe propice à leur développement à leur épanouissement personnel.

Ilyas, champion du Var du saut en hauteur

Ilyas, champion du Var du saut en hauteur

Mais c’est une véritable transmission intergénérationelle, comme un témoin de relais transmis par les ainés aux plus jeunes. Comme le prouve les victoires en cross de Claude (Vétéran), et Salème (poussin) 60 ans d’écart réunis sur la plus haute marche du podium à Draguignan. Claude, double champion de France 2016 du semi marathon et du 10 kilomètres, champion de France à nouveau sur semi en 2017, et favori du 10 à Aubagne en octobre.

Claude, triple champion de France vétéran.

Claude, triple champion de France vétéran.

Dans cette course Cathy, notre meilleure athlète féminine défendra ses chances. Elle s’entraine sous l’égide de Yannick, entraineur deuxième degré breveté comme tous les membres (77) de la section adulte. Cette section s’entraine sur la piste, en colline et sur la route. Que ce soit dans un objectif de performance, dans un but de forme physique, ou comme activité de loisir, le tout dans une ambiance sérieuse et décontractée.

Hop! Hop! Hop! Ohé! SACHLe challenge du nombre pour le club au 10 kilomètres de la garde

Hop! Hop! Hop! Ohé! SACH
Le challenge du nombre pour le club au 10 kilomètres de la garde

Depuis trois saisons, la section de marche nordique vient compléter l’offre de notre club. Forte de 35 adhérents l’année dernière. Elle est animée et entrainée par trois entraineurs diplômés par la fédération. L’ambiance est excellente.

 mn

Enfin n’oublions pas que nous sommes une collectivité, et qu’il y a une vie de club en dehors des compétitions et des entrainements. Repas, Loto, Barbecue, Sortie délocalisées, etc…

Les marcheurs sont venus en nombre au repas de fin d'année.

Les marcheurs sont venus en nombre au repas de fin d’année.

Et l’ensemble du club, Athlètes, dirigeants, entraineurs, conjoints et amis participent à l’organisation de la plus grande épreuve sportive de la ville de Hyéres le 10 km et semi marathon annuel. Dans la bonne humeur!!!

Le podium du semi marathon, 1700 participants.

Le podium du semi marathon, 1700 participants.

Meeting de MONACO, un dernier rendez vous en diamant pour l’O.S.H

L’O.S.H était présent au plus grand meeting du monde à MONACO, pour la ligue de diamant. Des athlétes dans les tribunes et sur la piste? Claude a remporté son 1000m, Emma et Mathilde ont porté les couleurs du club sur la m^me distance. Des parents, des entraineurs, des jeunes, des moins jeunes, l’O.S.H est un vrai club.

Des sourires qui en disent long!

Des sourires qui en disent long!

Véro, raconte:

Fin de saison, on en parle, on projete à plusieurs de faire le déplacement et d’y emmener nos minots, et puis les places arrivent, je liste les participants, récupère les numéros de licences, Fred The Coatch gère la commande des billets. Les billets arrivent par la poste. 22 possibilités !
Emma et Mathilde Gobbi ainsi que Lison Barale s’engage et ont leurs dossards sur la 29eme édition du 1000 m
Prévu à 15h30 pour Emma et 18 h pour Mathilde, quand à Lison la sagesse a voulu qu’elle reste dans les gradins, la saison a été assez riche pour elle, elle a le droit de savourer le spectacle;-)
On réussi à caser tout le monde dans les bagnoles
1er départ: 11h30, les Barale viennent à 4 et embarquent Léna, Emma et Mathilde, pour arriver tranquille et permettre aux frangines de se préparer dans le calme. Un énorme Merciiii à eux c’était top !
2eme départ 13h: Manon et moi, passons récupérer Fred et Marie, on a bosse dès 6h30 le matin, on se dépêche et récupère Maxime et on file… on arrivera malheureusement trop tard pour la course d’Emma:-(
3eme départ: 15h Thierry qui a bossé aussi récupère Patrice Long, avec Alexis et Julien, ils arriveront pour le début du meeting!
Alisée et son papa descendaient de leurs vacances en montagne et nous rejoignent.
15h30… on se gare … on se dépêche…Emma fait sa course tranquille pendant notre arrivée et je le retrouve essoufflée et ravie elles étaient un gros peloton qui l’a visiblement impressionné !
18h…Mathilde nous lance un
 » Pourquoi je suis là  » sur la ligne de depart, alors que l’on attend que le starter récupère le matériel qui fonctionne, et puisse enfin les libérer…
bravo les filles les maillots du club étaient là, représentés avec élégance et brio!
On a des places gratuites… on est placés en « premières  » La Tribune en plein cagnard, ligne droite opposée, certes devant le bac à sable… mais …
tellement loin de ce pour quoi on est venu…
Je sent bien que les jeunes meurent d’envie d’aller la bas…de l’autre côté… et moi aussi…
Aller, j’y vais seule en éclaireuse… à l’entrée principale je trouve un responsable adorable qui me glisse à l’oreille en chuchotant, « vous passez par la, oui oui, et ils vont ouvrir les grilles dans les couloirs ». .. cool !
Mais bon faut pas perdre les places qu’on a … il est 17h15 les portes ouvrent à 30 j’embarque Fred Manon et Maxime, on essai , trop de monde… on va vers La Tribune sous les arches, à l’arrivée… grilles fermées .. gens agglutinés … déception… on tente de l’autre côté, bingo les grilles viennent d’ouvrir!
On se retrouve LA où il fallait être!
Face à la piste d’élan de la perche, devant le dernier passage de relais du 4×100, et …juste derrière le départ du 100m!!
Le relais 4×100 filles nous file nos premières sensations fortes avec une chute de l’américaine au passage du témoin… (très peu protocolaire pour le moins…) et qui oblige l’athlète du couloir de droite de faire du « saute mouton » et là le service médical est inexistant… l’équipe des relayeuses sort la blessée sur le cote, genou flingué et le toubib arrive mains dans les poches…sous les sifflets…
Il était là…
On a vu Usain Bolt… mais aussi, les Frangins Lavillenie, Valentin fait tomber la barre à 5.62, et se prête aux selfies, et pour Renaud , apres l’impasse à 5.77, ca ne passe pas les 5.82….pareil pour Axel Chapelle.
Mais, les jeunes ont pu voir les athlètes dans l’effort et la concentration…admirer les gestes techniques, l’échauffement minutieux…et l’effort intense…
Pierre-Ambroise Bosse sur un 800 de malade! minima pour Londres ok pour lui en dessous des 1.45.
Bob Tahri qui se gamelle dans la fosse sur le steeple devant nous, et se tord de douleur en tenant la cheville! Et qui attend, sans pouvoir se lever, que le service médical vienne lui porter secours… encore une fois sous les sifflets du public dégouté d’une si grande nonchalance…. J’aurai du y aller….;-)Fred m’a dit  » si on saute par dessus la barrière pour l’aider, en 2 mn on s’occupe de toi! Mais lui il souffre et personne n’arrive… »
Et voila que l’on ne sait plus où regarder…,
Renaud tente son dernier essai, Pierre-Ambroise en plein 800, et …Bolt rentre sur la piste!
Les jeunes du club (et les moins jeunes aussi d’ailleurs ) sont ravis!
Mais pas longtemps… nous voila envahi par une marée humaine qui vient occuper tout les espaces libres autour de nous…. chaque cm2 est occupé…
je lance des « assis » gentils au début, et puis des  » ASSIS  » autoritaires pour finir et on réussi à maintenir un champs de visibilité correct à chacun…, sauf Marie… qui se retrouve coincée sans voir son idole…chagrin … câlins de Lena … et Manon l’a choppe et la coince à la barrière en la protégeant derrière des fadas qui poussent un peu fort…
 » on attend la ! Il va venir!  »
Le mec le plus rapide du monde a été au top hier soir, lui qui se retrouve sur la ligne d’arrivée en 9.45, pendant que certains n’ont pas le temps de démarrer la video, lui même, a pris le temps d’un tour de piste d’autographes et de selfies le plus lent de l’histoire des champions.
Que du bonheur ! On a tous eu le temps de savourer ce merveilleux bain de foule, d’en apprécier les effluves que favorisait cette chaleur accablante qui occupait tout le stade Louis 2…
Et il est là!
Devant nous!
Lena mitraille de selfies, Emma protectrice fait pareil mais en tenant la poche du sac de Lena des pic pocket, Lison sur ses grandes jambes à du bol elle y voit… Maxime enchaine les DAB…Alisée reste avec son papa au plus près …Mathilde est la aussi avec son Pere tout à côté …
D’un peu plus haut avec Cecile je savoure ce spectacle, plus intéressée par l’attitude et le bonheur de chacun des licenciés du club que par le champion en question…
Lui, il signe , souri, pose, calmement…
Le protocole oblige, les organisateur viennent demander à Usain Bolt de les suivre pour le podium, le prince est là, les pompons girls aussi, et après un hommage en image sur l’écran géant, il engage la chorégraphie avec les danseuses et puis il revient vers nous, et en grand seigneur, il reprend son tour d’honneur avec toujours la même patience, exactement là où il l’avait arrêté…!
Nos minots sont aux anges, ils ont leurs gribouillis, des images plein la tête, marie a retrouvé son joli sourire ;-)
Le stade commence à se vider mais la fête n’est pas finie, et un spectacle pyrotechnique nous ravi pour clôturer cette journée magique…
Une de plus que peut procurer d’être auprès des jeunes dans ce sport , et dans ce club …
Petit moment organisationnel, « dispatchage » des voitures pour le retour, voiture 1 ok voiture 2 ok voiture 3 ok, c’est parti pour les bouchons…
il est minuit on sort du stade et là, on tombe sur Sergueï Bubka! Autographe selfies tout y passe encore! Énorme! Fred est aux anges!
On avance un peu… et là on les croise tous les uns après les après les autres, Evan Jager le gagnant du 3000 steeple entre autres..
C’était un joli moment
Merci à chacun pour cette journée
C’était juste parfait!

 

 

 

 

 

 

 

 

MAGIE DU SPORT, LISON, VÉRO ET L’OSH AU RENDEZ VOUS DE L’EMOTION

A COUPER LE SOUFFLE, CINQ ATHLÈTES EN MOINS D'UNE SECONDE

A COUPER LE SOUFFLE, CINQ ATHLÈTES EN MOINS D’UNE SECONDE

Et voila …
Nous sommes de retour…
Un long we de 4 jours intenses…
Et à la fois détente, découverte,
emotions, fatigue, plaisirs…
travail…et j’en passe…
Ce que j’ai vécu ces jours passés est extraordinairement génial…
C’est le rêve de chacun qui aime le sport, ce sport, qu’est l’athlé.
Grâce à Lison Barale, grâce à ce club qu’est devenu l’os hyeres athlétisme qui m’a confié cette merveilleuse mission, j’ai vécu des moments inoubliables.
Être auprès d’une athlète à ce niveau de la compétition c’est juste… magique…
Je n’ai eu de cesse de répéter à Lison de savourer chaque minutes dès jeudi midi…
En entrant sur le site à Dreux, je bouillonne… le micro annonce des noms, des temps, des catégories, des distances, des concours…
De partout autour de nous des athlètes, des entraîneurs, des bénévoles, des familles, regardent, crient, encouragent, gratifient, conseillent….
Tout est beau, propre, organisé, orchestré…
Je glisse à Lison: » Et dis donc… tu kiffe là? Hein ? Tu kiffe ? Bon sang on est aux FRANCE! »
Échange de regard… petit sourire… la discrétion et la retenue de Lison sont les chefs d’orchestre de sa maîtrise …
Elle adore… ça se voit mais … »on verra après la course » me dit elle… ok … ca me va… je sais que le message est passé, et je suis rassurée.. elle est dans la compétition…
Ma mission, telle que je l’ai décidé, c’est d’encadrer ma cadette, la guider, organiser les déplacements, la logistique, l’encourager, la rassurer, gérer Le stress, Son stress, lui laisser le bon et lui faire évacuer le mauvais…
l’entraînement, est fait, Frederic Lequenne Frederic Vizier Yannick Formal etPierre-jean Bruno ont fait le Job, et le potentiel est tel que rien d’autre n’est à faire et, associé à la motivation de Lison ça donne une composition particulière.
Donc, passé ce moment d’entrée dans le site des championnats, nous décidons de faire le tour du stade et d’aller de tente en tente pour trouver celle qui lui permettra de confirmer son engagement et retirer son dossard et mon bracelet sésame d’accompagnateur FFA (je vais l’encadrer celui là)
Le tour fini… on a pas trouvé… petit moment de doute et d’impatience pour Lison qui cherche du regard… et comme elle est plus grande que moi je lui fais confiance quand elle me dit: » je vois rien c’est pas là… »
Le moment de découverte du site, c’est chouette, ça à son charme, mais ça va un temps, on passe donc aux choses sérieuses, hop hop hop, on est devant la chambre d’appel des courses, là ils savent c’est sur ! Et go! on file à l’entrée ( officielle) du stade ( nous sommes rentrées par l’entrée de derrière! Hi hi hi! )
Ouf dossard en main nous voila en quête d’un endroit sec, à l’abri du vent et de la pluie qui nous a surprise sur le chemin (1500m à pieds) et nous a forcé à nous abriter sous un arbre pour enfiler nos imperméables, et…. retirer les chaussettes de Lison pour les mettre au sec et les avoir pour la course (pas de rechange dans le sac)
Nous trouvons l’endroit idéal, sous le pont qui surplombe le stade à mi distance entre les toilettes et la chambre d’appel.
Et là, calées sur nos sacs, on laisse passer le temps…
entre musique dans les écouteurs, appel de fred, questions/ réponses entre Lison et moi, appels de Fred, aller retour aux toilettes,…( on est pas dans la piscine, c’est moins pratique …) le moment arrive finalement assez vite où il faut se mettre au travail.
Une piste d’échauffement de 250 m et 4 couloirs est à disposition et la miss s’y colle pour l’échauffement.
La pluie a cessé… il fait frisquet, mais je me veux rassurante;
 » c’est top comme météo, tu as été capable de te qualifier à Monaco avec une chaleur de malade là c’est parfait »..,
L’angoisse monte chez Lison, normal j’attendais que ça arrive…je lui dis de profiter de ce stress positif, qu’il va se transformer en énergie que c’est normal de le ressentir comme ça … bref je réussi à garder la pression juste comme il faut…
Je m’étonne d’être moi même juste inquiète qu’elle réussisse à aimer ce moment, bien sur j’ai envie qu’elle réussisse ce qu’elle veut faire, mais le plus important c’est que ce moment soit un bon moment.
Aller on y va chambre d’appel 20 mn avant. Elle y va …elle est sur le stade… elle sautille, trottine, accélère 2-3x… se place sous les ordres, starter… pan! C’est parti … elle a dû mal à trouver sa place et fait toute la course à l’extérieur, le finish comme on y est habitué avec elle, est époustouflant, et lui ouvre la qualification pour le lendemain…
La récup faite, on vérifie l’affichage pour être sûre du temps, et là, devant le papier je lui souffle:  » Lison .. t’es en finale… demain tu es là où tu voulais être… c’est génial , t’es contente?? » Et … nos regards se croisent… nos yeux se remplissent et on explose toutes les deux ! Câlins, larmes de joie, rires … Lena se joint à nous dans ce moment particulier…
Et nous rentrons à pieds direct vers le même Resto que la veille se ravitailler avec le même plat de lasagne… et dodo !
Le lendemain, on connaît la route, on connaît le site, la course est 1 h plus tard, on prend le temps, on a remis le dossard dans le sac la veille pour le garder en souvenir… et je lui ai conseillé de l’emmener avec elle des fois que ce soit le même… bien nous en a pris, en repassant aux engagements on s’entend dire que le dossard est le même que la veille ouf !
Aller hop sous le pont la pluie a décider de nous accueillir alors aux abris… nous retrouvons la même famille qu’hier dont le junior d’un club Montpelliérain est en lice aussi sur le 1500…
Même schéma que la veille, mais mon téléphone est sur silencieux et je ne parle à Fred que loin de Lison qui a exprimé le besoin d’être dans sa bulle.
De notre squatt nous ne voyons que les têtes des participants des courses et ça nous amuse…
L’heure arrive, chambre d’appel, la pluie est virée par le soleil qui vient chauffer l’ambiance pile poil! Les sprints avaient du retard, mais elles sont prête et les juges aussi à 18h58, le starter leur demande si elles veulent courir ou attendre 19h… à l’unanimité: » on y va! » Apres un « À vos marques » « Pret »…,le starter se reprend et leur dit de reculer… son petard est mouillé et ne fonctionne pas…
Au depard Lison se place rapidement à la corde en 3 éme position elle passe au 400 dans le même temps que la veille, et reste calée. À la cloche ça démarre sec et la gagnante va faire la différence dès le début du dernier 400m la distance se fait , mais Lison sort une poussée de sous la semelle comme d’habitude et son finish est spectaculaire.!
Elle est déçue… je le sais de suite… ça lui gâche la fête…ça été un long moment… et puis je trouve la faille… je réussi à lui glisser qu’elle est à sa place, que pour moi elle a fait le boulot et qu’elle est là où je l’attendais que bien sur on aurait tous été super content de la voir sur les boites mais que 5 éme avec un temps canon, avec si peu d’expérience pour moi c’est juste parfait comme parcours… et … re-câlins larmes de joie et tout le Toutim… elle a repris confiance en elle, elle réussi enfin à savourer l’instant, le sourire est plus grand le regard plus serein…. on échange avec Laurie et Samuel, on rencontre des filles juniors qui remontent le moral de Laurie mise à mal dans le 3000, et les rires prennent le dessus.
L’essentiel est là, le plaisir d’avoir vécu ces instant…
Un petit tour dans la capitale en attendant la correspondance et Toulon, les cigales les soleil et Fred, le président du club qui l’attend à la gare pour la féliciter ! tout est bien qui fini bien, je vais me prendre la même semaine de vacances l’an prochain moi;-)

Clara 5ème sur la photo, remontera et dépassera Lison, qui lui portr l'estocade dans une dernière ligne droite irrésistible.

LISON DANS SA COURSE AU TITRE À MONACO